Orientation Orthodoxe Dogmatique Elaborée Articles Psychothérapeutiques

 

Mots de Sagesse par les Pères de l'Église

Traductions par Polixeni Tsaliki

 

 

Saint Isaac le Syrien - La compassion vaut mieux que la justice

La miséricorde et la stricte justice, si elles demeurent dans une même âme, sont comme un homme qui adore Dieu et les idoles dans une même maison:

La miséricorde est le contraire de la stricte justice: Celle-ci consiste en une répartition équitable entre tous.  Elle distribue à chacun ce qu' il mérite, ne penche ni d' un côté ni de l' autre, est sans partialité dans la répartition.  Mais la miseéricorde est une affliction suscitée par la grâce: elle se penche tous les êtres avec la même affection,  ne rend pas ce qu' il mérite à celui qui est digne de châtiment, et elle combe au delà de toute mesure celui qui est digne de récompense.

Si la miséricorde est du côté du bien, la stricte justice est donc du côté du mal.  De même que le foin et le feu ne peuvent demeurer dans un même lieu, la stricte justice et la miséricorde ne peuvent pas demeurer dans une même ame.  De même qu' un grain de sable ne fait pas de poids en face d' une masse d' or, le profit que l' on tire de la stricte justice de Dieu ne pése pas autant que celui que l' on tire de Sa miséricorde.

 

Saint Nicolas de Jitcha - Se garder de deux péchés face au pécheur: l' indignation et la peur.

Gardez vous des loups quand ils vous attaquent, l' un de face, l' autre de dos.  Mais gardez-vous davantage de deux péchés: de la peur du pécheur et de l' indignation vis-à-vis du pécheur.  Sinon, votre verdure disparaîtra comme la verdure du saule, votre parfum deviendra inodore, votre sérénité deviendra orgueuil, et les pécheurs vous appelleront leurs homonymes.

Justes, le péché est maladie et mépriser un pécheur c' est mépriser un malade.  Qui donne de la santé aux malades, celui-là multiplie sa santé, mais le mépris des malades ronge la santé de celui qui est sain.

Le péché est à la table de ceux qui craignent de s' asseoir à une table de pécheur. Le péché entre dans la maison de ceux qui craignent d' entrer dans une maison de pécheur.  Qui rebrousse chemin sans rencontrer de pécheurs, celui-là rentre à la maison chargé de péchés.

A chaque porte de votre âme, postez une sentinelle pour que l' orgueuil n' entre pas dans votre temple.  Car, s' il y entre, il eteindra d' un seul coup tous les cierges de vos vertus.  Et vous serez comme une outre pleine de vin quand elle est transpercée d' une aiguille.

┼xtrait de Mgr Nicolas Velimirovitch (Saint Nicolas de Jitcha) Prières sur le lac, Ed: L' Âge d' homme, Lausanne 2004, p: 161-2

 

Saint Nicolas de Jitcha - Bénis sont mes ennemis!

Bénis mes ennemis, Seigneur!  Je les bénis aussi et je ne les maudis pas:

Les ennemis m' ont davantages poussé dans Tes bras que les amis.  Les amis me liaient à la terre, les ennemis me déliaient de la terre et détruisaient tous mes espoirs en ce monde.

Ils ont fait de moi en étranger dans les royaumes terrestres et un citoyen inutile de ce monde.

Comme la bête poursuivie trouve un abri plus sûr que la bête qui ne l' est pas, ainsi moi, poursuivi par mes ennemis, j' ai trouvé le refuge le plus sûr en me cachant sous Sa tente, là où ni les amis ni les ennemis ne peuvent tuer mon âme.

Bénis mes ennemis, Seigneur!  Je les bénis aussi et je ne les maudis pas.
Ils ont à ma place confessé mes péchés devant le monde.
Ils m' ont fouetté quand j' avais scrupule à le faire moi-même.
Ils m' ont craché dessus tandis que j' étais fier de moi.

┼xtrait de Mgr Nicolas Velimirovitch (Saint Nicolas de Jitcha) Prières sur le lac, Ed: L' Âge d' homme, Lausanne 2004, ch.75, p. 152-153).

 

Abba Barsanuphe - La prière parfaite

La prière parfaite c' est de parler à Dieu sans distraction, en recueillant toutes ses pensées ainsi que ses senses:  Et ce
qui y mène l' homme, c' est de mourir à tout homme, de mourir au monde et à toutes les choses du monde.  Ne pas juger ni mépriser personne, et ne pas être attaché à sa volonté propre, c' est cela mourir aux hommes en étant parmi eux.

Dieu ... se révèle aux êtres raisonnables, crées "à son image", dans un grand nombre de Noms: Eternel, Omniscient, Tout-Puissant, Pantocrator, Lumière, Vie, Beauté, Sagesse, Bonté, Vérité, Amour, Juste, Sauveur, Saint, Santctification et bien d' autres. 

Dans chacun d' eux, nous expérimentons la proximité et la venue à nous d' un seul et unique Dieu; et en raison de Son indivisibilité, nous Le recevons tout entier.  Il est juste de penser ainsi; mais en même temps, aucun de ces noms ne nous permet de Le connaître "tel qu' Il est". 

Dans Son essence, Son Être transcende tout Nom.  Et pourtant Il continue de se révéler dans Ses noms.

Sophrony Sakcharof, Sa vie est la mienne, p. 128

 

Père Alexandre Schmemann,  Vous tous qui avez soif, p. 24

J' ouvre un livre ancien, écrit près de mille ans avant notre ère, (l' ère du Christ) dans un monde très différent du nôtre, et je lis:

Seigneur, tu me sondes et me connais; que je me lève ou m' assoie, tu le sais;
Tu perces de loin mes pensées; que je marche ou me couche, Tu le sens; mes voies Te sont toutes familières.
La parole n' est pas encore sur ma langue, et déjà, Seigneur, Tu la sais toute entière.
Derrière et devant, Tu m' enserres, Tu as mis sur moi Ta main.
Prodige de savoir que me dépasse, hauteur où je ne puis atteindre.
Où irai-je loin de Ton esprit, où fuirai-je loin de Ton face?
Si j' escalade les cieux, Tu es là.  Qu' au shéol je me couche, Te voici.
Je prends les ailes de l' aurore, je me loge au plus loin de la mer, même là, Ta main me conduit, Ta droite me saisit.
Je dirai: Que me couvre la ténèbre, que la lumière sur moi se fasse nuit.
Mais la ténèbre n' est pas ténèbre devant Toi et la nuit comme le jour illumine.
C' est Toi qui m'a formé les reins, qui m' a tissé au ventre de ma mère.
Je te rend grâce pour tant de mystères; prodige que je suis, prodige que Tes oeuvres...
Sonde-moi, ô Dieu, connais mon coeur, scrute-moi, connais mon souci; vois, que mon chemin ne soit fatal, conduis-moi sur le chemin d' éternité.

C' est le psaume 138, une prière écrite il y a quelques milliers d' années. . . Cela veut dire que la foi vit depuis des siècles et que des millions de personnes ont ressenti la même chose, le coeur rempli de joie quand, dans une surabondance de foi, jaillissent ces paroles étonnantes: "Mais la ténèbre n' est pas ténèbre devant Toi et la nuit comme le jour illumine..."

 

Saint Syméon le Nouveau Théologien - Catéchèses V, 427

N' avez-vous pas entendu comment David, après avoir péché, quand le prophète Nathan vint chez lui, lui reprocher son péché, loin de répliquer, loin de se mettre en colère, se prosterna à terre et dit: "J' au peché contre mon Seigneur" et ne cessa jour et nuit de pleurer? {...} Car en l' absence d' eau, impossible de nettoyer le vêtement souillé, et sans larmes, plus impossible encore de nettoyer et de purifier l' âme de ses taches et de ses saletés. 

 

 St. Grégoire Palamas - Chapitres physiques, théologiques, éthiques et pratiques, 55
                                                                                          

St Grégoire Palamas n' hésite pas à attribuer aux descendants d' Adam une responsabilité plus grande que la sienne du fait de leur plus grand expérience:

"Beacoup sans doute accusent Adam d' avoir transgressé le commandement divin en se laissant facilement persuader par le mauvais conseiller, et d' avoir ainsi, a travers cette transgression, suscité en nous le mort.  Mais ce n' est pas la même chose de vouloir goûter une herbe mortelle avant d' en avoir expérience, et de désirer en manger après avoir appris par expérience qu' elle est mortelle.  Celui qui, après en avoir pris l' expérience, avale du poison et fait venir sur lui-même, misérablement, la mort, est bien plus blâmable que celui qui, avant d' en avoir l' expérience, fait ce geste et en subit les conséquences.  C' est pourquoi chacun de nous est sujet au blâme et à la condamnation bien plus qu' Adam lui-même."

 

Père Cyril Argentis - Prière personnelle

Etre chrétien, c' est faire confiance à l' intervention efficace de l' Esprit de Dieu dans notre vie et sur notre personne, pour les transformer à l' image de la vie et de la personne du Dieu-Homme.

C' est donc trouver quotidiennement le temps de prier Dieu au nom du Seigneur Jésus pour que l' Esprit, qui repose sur Lui, soit répandu sur nous; c' est chercher dans ce contact avec l' Esprit du Christ la source d' énergie qui va orienter notre personnalité et donner un sens à notre vie.

Mais, qu' est ce que prier? D' abord, ce n' est pas réciter  des prières - cela un magnétophone peut le faire mieux que nous.  Pour prier, il faut d' abord se mettre face à Dieu vivant, c' est à dire face à l' icône du Christ. Le Dieu vivant est venu vers nous, Il a pris le visage d' un homme: celui du Christ.  ┴ travers son icône, Celui-ci nous regarde.  Il est en effet toujours représenté de face;
Son regard rencontre le nôtre. Ce Face-à-face, de Personne à personne, s' est le début de la prière.

Mais "nous ne savons prier comme il faut...", et "l' Esprit vient au secours de notre faiblesse  [...] Il intercède pour nous en gémissements ineffables", dit sain Paul (Rm 8,26). C' est pourquoi il convient de commencer toute prière,  mais aussi toute entreprise, toute journée, par une invocation au Saint Esprit.  Saint Basile, dans son Traité du Saint Esprit, écrit que "C' est le Saint- Esprit qui éclaire le visage du Christ qui, Lui, nous fait connaître le Père."  L' invocation au Sain-Esprit nous conduit donc vers une prière trinitaire.  Prier c' est aller à la rencontre des deux "mains" que nous tend le Père: le Fils qui est venu vers nous en se faisant homme et en nous parlant avec une bouche d' homme, et l' Esprit qui est descendu sur chacun de nous, rassemblés en Eglise, sous forme de langues de feu, le jour de la Pentecôte.  Prier, c' est donc écouter la Parole du Fils et invoquer la présence de l' ┼sprit.  C' est aquérir l' ┼sprit pour rencontrer le Fils et connaître le Père.

                                                                                                                                               

 

Article crée le: 29-11-2010.

Dernier revision le: 2-12-2010.

HAUT DE PAGE